· 

    Du concret pour le statut de l'aidant proche !

    La nécessité de reconnaître un statut aux aidants proches est notamment justifiée par le fait que le nombre des personnes en situation de grande dépendance (vieillissement de la population, handicap, ...) augmente.

    Ce constat induit le besoin croissant d’accompagnement des personnes qui ne peuvent plus rester seules à la maison mais qui peuvent y parvenir avec de l'aide.
     

    Les aidants proches peuvent accomplir des tâches très variées : préparer le repas, faire les courses, faire le ménage...

     

    Ils ont un rôle indispensable pour les personnes aidées, et plus globalement pour la société.

     

    En résumé, voici les points principaux que vous pourrez retrouver dans cet Arrêté Royal du 25/06/2020 :

     

    • Pour être reconnu, l’aidant proche devra introduire une demande à sa mutuelle et respecter les conditions suivantes: avoir sa résidence principale en Belgique et prester au minimum 50 heures par mois ou 600 heures par an.

     

    • La mise en place d’un registre central des aidants-proches et des personnes aidées est prévue.

     

    • Chaque personne aidée pourra faire appel à un maximum de 3 aidants proches (ne dépassant pas un total de 150 heures par mois).

     

    • Le montant de l'allocation sera versé par l'ONEM et celui-ci variera selon que vous preniez un congé à temps plein ou à mi-temps et selon votre situation familiale et votre âge.

     

    • Les aidants proches reconnus auront accès à un congé thématique pour assistance médicale (types d'aide: soins infirmiers, alimentation, lavage et habillage, courses, fourniture de médicaments, assistance pour les déplacements, supervision et soutien psychologique).

     

    • Ce congé thématique, jusqu'ici réservé à la famille proche, sera désormais élargi aux amis et sera progressivement étendu d’ici 2024. Un soignant peut non seulement prendre soin d'un membre de la famille ou d'un parent, mais aussi d'un ami ou d'un voisin.

     

    • Il sera porté de 12 à 18 mois pour l’aidant proche qui souhaite prendre un congé à temps plein et de 24 à 36 mois pour celui qui poursuit son activité professionnelle à mi-temps. Un mois sera ajouté chaque année (pour le plein temps) et deux mois par année (pour le mi-temps).

     

    • Les malades de longue durée (sous réserve de l'accord préalable du médecin conseil) qui perçoivent une indemnité maladie pourront également exercer l’activité d’aidant proche.

     

    • Les indépendants pourront également bénéficier de ce congé thématique.

     

    Vous êtes intéressé ?

     

    Cliquez ici pour plus d'informations.

     

    Téléchargez, ci-dessous, l'Arrêté royal en question:

    Arrêté royal du 25/06/2020 sur les Aidants Proches
    zO81FgLE.pdf.pdf
    Document Adobe Acrobat 301.1 KB