· 

    7 communes bruxelloises sur 19 atteignent le quota obligatoire de 2,5% de travailleurs en situation de handicap

    Bruxelles pouvoirs locaux a édité un nouveau rapport analysant l'évolution du taux de pourcentage d'engagement de personnes en situation de handicap au sein des 19 communes Bruxelloises.

     

    Contexte?

    En 2017, le parlement bruxellois adoptait l'ordonnance relative à l'obligation d'engager 2,5% de personnes en situation de handicap dans les administrations de pouvoirs locaux.

     

    Ce seuil de 2,5% peut être atteint, pour moitié, en recourant à des contrats de travaux, fournitures et services avec des Entreprises de Travail Adaptées (ETA).

     

    Objectif du rapport?

    Comparer l'évolution entre le premier constat fait en 2018 et ce dernier fait en 2020.

    Recommandations et conclusions.

     

    Résultats?

    En 2018, seuls 3 des 19 communes bruxelloises respectaient ce quota.

    En 2020, elles sont 7 communes bruxelloises à respecter le quota de 2,5%.

    Les communes de Bruxelles (2,37%) et de Koekelberg (2,36%) sont très proches d'atteindre les 2,5%.

     

    Depuis 2017, on constate donc une amplification notable des communes respectant le quota.

    Cependant, force est de constater que seuls un peu plus de 36% des communes sont en règle avec l'ordonnance de 2017.   

     

    Beaucoup de progrès et d'investissements, en terme d'inclusion des personnes en situation de handicap au sein des communes Bruxelloises, sont encore à attendre.

     

    Quota commune par commune?

    Voici, par ordre de pourcentage, les 7 communes Bruxelloises à atteindre le quota obligatoire des 2,5% sont:

    • Saint-Josse-ten-Noode (4,82%)
    • Uccle (4,03%)
    • Auderghem (2,98%)
    • Watermael-Boitsfort (2,97%)
    • Woluwé-Saint-Pierre (2,95%)
    • Anderlecht (2,91%)
    • Woluwé-Saint-Lambert (2,64%)

    Voici, par ordre de pourcentage, les 12 communes Bruxelloises à ne pas atteindre le quota obligatoire des 2,5%:

    • Bruxelles (2,37%) et Koekelberg (2,36%) ont presque atteint le quota obligatoire de 2,5%
    • Berchem-Sainte-Agathe et Molenbeek-Saint-Jean (1,73%)
    • Schaerbeek (1,72%)
    • Jette (1,59%)
    • Saint-Gilles (1,36%)
    • Etterbeek (1,15%)
    • Evere (1,11%)
    • Ixelles (0,65%)
    • Forest (0,54%)
    • Ganshoren (0,36%)

     

    Objectifs et recommandations?

    L'objectif est clair et obligatoire : les 12 communes ne remplissant pas le quota minimum de 2,5% sont amenées à devoir y arriver.

     

    En 2021, afin d’aider les communes à poursuivre les objectifs inscrits dans l’ordonnance, Bruxelles Pouvoirs locaux publiera un guide reprenant des conseils sur la sensibilisation des services, les façons d’attirer la candidature de

    personnes en situation de handicap, l’adaptation des modalités de recrutement, l’entrée en fonction et l’intégration au sein du service, l’évolution des carrières et le maintien à l’emploi, etc.

    Autant d’étapes pour mener à bien une politique d’embauche et d’inclusion des personnes en situation de handicap au sein du personnel communal.

     

    Par ailleurs, les communes sont invitées à poursuivre leurs efforts :

    • En suivant des formations afin de sensibiliser leur personnel et les différents services au recrutement et à l’intégration de travailleurs en situation de handicap;
    • En désignant des personnes en son sein pour l’intégration des personnes en situation de handicap;
    • En encourageant les actions Handistreaming;
    • En systématisant la formule suivante sur leurs offres d’emploi: "La commune de [...] promeut l’égalité des chances. Les candidats sont sélectionnés sur base de leurs compétences et de leurs qualités humaines et ne fait pas de distinction d’âge, de sexe, d’origine, de croyance, de handicap ou de nationalité";
    • En utilisant les aides à l'emploi du Service PHARE telles que le stage de découverte, le Contrat d'Adaptation Professionnelle (CAP), les aménagements du poste de travail...;
    • En participant massivement aux actions telles que le DuoDay, CAP Inclusion, les Midis du Handicap, le Salon des Possibles...;
    • En collaborant davantage avec le secteur des ETA;
    • En n'hésitant pas à faire appel aux organismes de soutien tels que le Service PHARE, les Services d'Accompagnement (SA), Diversicom... 

    Conclusion?

    Même s'il s'agit de souligner les efforts fournis par les communes de par leurs investissements et leurs actions multiples, ils ne sont malheureusement pas suffisants pour 12 d'entre elles.

    On ne peut qu'encourager les communes à continuer leurs efforts afin d'évoluer vers une société plus inclusive dans laquelle chaque citoyen prend place égale.

     

    Téléchargez ci-dessous le rapport complet de Bruxelles pouvoirs locaux:

    L'emploi des personnes handicapées dans les communes Bruxelloises
    2021_Handicap_FR-1.pdf
    Document Adobe Acrobat 4.8 MB